Nous sommes des parasites !

par: Salam Yousry

Salam Yousry, artiste pluridisciplinaire et metteur en scène installé au Caire, navigue entre les différents courants de catégories et d’étiquettes que les artistes doivent afficher pour se présenter et décrire leur travail. Sa plus grande difficulté est pourtant d’arriver à trouver sa place à l’intérieur des communautés et des espaces dans lesquels il évolue.

« Oui, il faut bien que nous admettions que nous sommes, en tant qu’artistes, les parasites des espaces et des communautés où nous intervenons » dit l’artiste de 35 ans.

 

Après sa dernière intervention en espace public avec Banorama Barsha, la troupe de théâtre locale de Mallawi, un petit village de Haute-Egypte, il s’est posé de nombreuses questions. On lui a demandé en tant que formateur professionnel de se charger du projet et de coordonner les relations avec une communauté locale qu’il ne connaissait pas.

S’étant juré qu’il n’abandonnerait pas le projet, il n’a pu faire autrement que de se rendre dans le sud et s’ouvrant ainsi à une nouvelle expérience qui lui a permis de faire face à ses propres peurs, d’interagir avec les autres et de trouver sa place au sein de cette nouvelle communauté locale.

 

Salam livre quelques réflexions sur sa pratique, son identité et la relation complexe qu’il entretient avec l’espace.

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts